Marine Le Pen et la stratégie d’une « femme comme les autres »

10 Fév

capture-decran-2017-02-08-a-15-48-32

Marine Le Pen a choisi l’angle de sa campagne : les femmes. Et pour ce faire, elle a décidé de  les cibler et de jouer sur les soi-disant particularités de sa  « féminité ». Elle proclame qu’elle est « une femme » et « une mère », à la fois dans son clip de campagne et dans son tract, qui est une mauvais mix de magazines people et féminin. Sa démarche : se présenter comme femme, car selon elle  « qui mieux qu’une femme pour comprendre les femmes », écrit-elle. Et c’est là que le bât blesse. Lire la suite

Primaires: les femmes éternelles exclues de la politique française ?

23 Jan

primaire-3

2017, année électorale par excellence, laisse un goût amer, notamment les primaires qu’elles soient de droite ou de gauche. D’abord à droite, si 4,4 millions de personnes se sont déplacées, il n’y avait qu’une femme Nathalie Kosciusko-Morizet parmi les candidats, avec un score faible. Une seule présence pour la primaire de la Belle Alliance Populaire  n’augure rien de bon, quant à l’entrée de femmes dans le monde politique. Les plus hautes sphères de l’état leur sont toujours bel et bien fermées.

Lire la suite

2017 : l’année de tous les reculs pour l’IVG ?

2 Jan

ivg

A chaque nouvelle année, ses nouveaux espoirs. Concernant les droits des femmes, le pronostique de 2017 est plutôt réservé, surtout concernant l’IVG. Le grand défi: résister à la lente érosion de ce droit, orchestrée par les milieux réactionnaires. Les opposants des droits des femmes l’ont bien compris et ne faiblissent pas.
Lire la suite

Trump vs droits des femmes: et maintenant ?

16 Nov
cc

cc

Depuis l’élection de Donald Trump, comment lorsqu’on est féministe ne pas être saisi(e) d’un profond découragement ? Est-ce un ultime bond en arrière pour les droits des femmes ? Est-ce le début d’une ère où les avancées seraient définitivement terminées ? À quoi bon désormais se battre contre la culture du viol, l’objectivisation des femmes, le sexisme, les violences faites aux femmes, les inégalités, lorsque le président de la première puissance mondiale participe sans complexe au mouvement inverse ?

Lire la suite

La « théorie du genre », l’éternel épouvantail des ultra-conservateurs

10 Oct
crédits: cc

crédits: cc

Il n’y a rien à dire, c’est un coup de maître de la part des ennemis de l’égalité femmes/hommes. Ces derniers ont réussi à populariser une théorie, ce qu’ils appellent « la théorie du genre », que personne ne connaît ou ne comprend pour la bonne raison qu’elle n’existe pas. Elle n’a ni définition, ni auteur, ni partisan, simplement des opposants qui manipulent un concept méconnu: le genre. Mieux encore, les ennemis de l’égalité sont parvenus à mettre cette théorie dans la bouche du Pape François, en personne. Leur objectif ? A défaut d’argumenter, ils prefèrent effrayer pour empêcher de penser.  Lire la suite

L’histoire de l’héroïne de « Madame Doubtfire » en dit long sur le sexisme d’Hollywood

20 Sep
Capture d'Ecran

Capture d’Ecran

L’histoire peut paraître anecdotique, mais rappelle en réalité le regard sans pitié d’Hollywood sur les actrices, et plus généralement sur les femmes. Dans les années 90, Mara Wilson a incarné Mathilda, l’héroïne de Roald Dahl ou encore la fille de Robin Williams dans Madame Doubtfire. Aujourd’hui à bientôt 30 ans, elle sort une autobiographie intitulée Where I am now?, pour raconter son retour à l’anonymat. Et son récit est pour le moins cruel. En grandissant, elle ne correspond plus aux critères de beauté d’Hollywood.

Lire la suite

Rentrée France TV : Quid de la diversité? On prend (presque) les mêmes et on recommence

31 Août

 

crédits: cc

crédits: cc

Chère Delphine Ernotte,

Votre arrivée à la tête de France télévision était un symbole, comme première femme (enfin) à prendre ce poste. Qui plus est une femme engagée, du moins dans vos paroles sur les questions de diversité. Nous présagions une rentrée 2016 plus paritaire, plus jeune, plus accès « diversité ». D’ailleurs, en 2015, vous aviez fait une déclaration franche et courageuse: « On a une télévision d’hommes blancs de plus de 50 ans et ça, il va falloir que ça change ». Un an plus tard, le constat est décevant. Lire la suite