La malédiction Couric?

4 Mai
Katie Couric, CBS

Katie Couric; crédits:now_photos Flikr:cc

La rumeur enflait depuis des semaines. Le 26 avril dernier, Katie Couric a rendu les choses officielles. Elle ne présentera plus les informations du soir pour CBS. Ce nom ne vous évoque peut-être rien, mais Katie Couric est la première femme à présenter les infos sur l’une des trois grandes chaînes nationales américaines (en 2009, elle est suivie par Diane Sawyer sur ABC) . Elle s’était illustrée en posant une question anodine à Sarah Palin pendant l’élection présidentielle de 2008. « Quels journaux lisez-vous en particulier, » avait-elle demandé.  Ce à quoi Palin avait répondu gênée: « Je les lis tous« , incapable de citer un seul titre.

Reprendre une tranche horaire en perte de d’audience était un défi impossible à relever, précise le magazine Rollingstone. Depuis que Katie Couric avait pris les commandes du journal, les mauvaises langues annonçaient son départ imminent. En février dernier, le nouveau PDG de CBS avait émis des doutes sur sa reconduction, avait expliqué TheLedger. Finalement, elle aura tenu 5 ans. C’est beaucoup et peu à la fois. Son prédecesseur a fait un an d’interim, après la démission fracassante de Dan Rather, 73 ans, resté en place 24 ans.  La question est récurrente, pour certains un maronnier. Elle n’en est pas moins légitime. Pourquoi aux Etats-Unis, les femmes ont-elles tant de mal à s’imposer à de très hauts postes de l’info dans les médias traditionnels  (télé, radio, presse écrite)? Je n’ai bien sûr pas la réponse. Faisons un état des lieux des reines de l’info qui s’en sortent le mieux .. et ça ne fait pas beaucoup. C’est peut-être ça la malédiction Couric. Il est possible d’arriver au top, mais impossible d’y rester…

A l’exception des grands magazines de mode (cf Anna Wintour pour Vogue) ou de la presse féminine, force est de constater que peu de femmes émergent à la tête de grands journaux nationaux.  En fait, les seules à tirer leur épingle du jeu viennent d’internet.

La boulimique de travail Tina Brown, 58 ans, a une carrière à faire pâlir les grands moguls de la presse. A seulement 25 ans, elle a pris la tête du magazine Tatler. Elle a ensuite dirigé Vanity Fair et le New Yorker, avant de se lancer sur internet avec un pure player:  le Daily Beast. Cette année, c’est à elle qu’on a demandé de reprendre en parallèle Newsweek.

La business woman controversée, Arianna Huffington, 61 ans,  surnommée la passionnaria des médias,  est une femme d’affaires controversée. D’abord femme politique -elle s’est présentée à l’élection de gouverneur de Californie en 2003- elle s’est lancée tardivement dans les médias. En mai 2005, elle décide de monter un site d’infos et de micro-blogging, l’Huffington Post. Au départ, personne n’y croit. En 2009, Forbes la classait 12e femme la plus influente. Multi-millionnaire, elle a vendu son site en 2010 pour 315 millions à AOL et a créé la polémique sur le financement des bloggeurs.

Arianna Huffington et Tina Brown

Arianna Huffington (à gauche) et Tina Brown credits cliff1066™

A la télévision, des visages féminins aussi… mais elles sont  animatrices, à la tête de talk shows  (les plus cèlèbres Oprah Winfrey, Ellen DeGeneres, Tyra Banks, Martha Stewart), d’émissions de cuisine. Mais aux infos sur les chaînes nationales, les co-host ou joker sont moins d’une dizaine. Le blog I hate the media! avait relevé le nombre de chroniqueuses sur la chaîne très conservatrice Fox, castées en partie pour leur physique et leur jupe courte. Pour revenir à Katie Couric, son remplaçant a déjà été annoncé (le contrat s’achèvele 4 juin prochain). Et sans grande surprise, il s’agit… d’un homme.

Charlotte Lazimi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :