Le sexisme décomplexé

30 Mai

D’abord, il y a le sexisme invisible. Probablement, le plus difficile à combattre. Ce sexisme ordinaire qui passe inaperçu et met hommes et femmes dans des cases très « différentes ». Ce sexisme là, nous l’apprenons dans les livres d’école et par notre entourage. Ce sont ces idées préconçues qu’on nous assène, comme les filles sont douces et calmes et les garçons sont turbulents, sportifs et matheux. Et puis, il y a le sexisme visible, on pourrait même dire aujourd’hui le sexisme décomplexé. Celui qui s’exprime sans aucune forme de culpabilité. Ce sexisme affiché semblait avoir un peu disparu de nos ondes, s’exprimant surtout dans la pub. Mais récemment, quelques chroniqueurs se sont lâchés. L’objet de leurs critiques ? La « Première girlfirend », les femmes ministres et le concept même de la parité…

Pourtant, si les trois n’ont rien de révolutionnaire, elles semblent déchaîner les passions. Le premier à avoir ouvert le feu avec classe, c’est Pierre Salviac, chroniqueur de RTL, viré depuis, qui tweetait en référence à Valérie Trierweiler : « À toutes mes consoeurs je dis: « baisez utile vous avez une chance de vous retrouver première Dame de France ;-) « . Ensuite, Eric Zemmour, connu pour sa finesse d’analyse sur les femmes, attaquait le 23 mai dernier avec virulence Christiane Taubira et estimait qu’une loi contre le harcèlement sexuel visait surtout les « hommes blancs ». Sans oublier Patrick Besson, du Point qui a eu l’élégance de comparer la parité à une partouze et d’affubler de sobriquets misogynes les ministres femmes du gouvernement de « la geisha intellectuelle », en passant par « la séductrice culturelle » ou encore au « tanagra guyanais ».

Ces évènements ont tous fait polémique. Un point positif, on ne peut que saluer les réactions des chaînes, notamment RTL, qui ont pris leurs dispositions en ne renouvelant pas les contrats de leurs chroniqueurs. Mais ces incidents nous interpellent. Qu’est-ce que cela signifie? Pourquoi ce besoin aujourd’hui d’insulter, d’attaquer la parité et les femmes de pouvoir ? De quoi Zemmour et consort ont-ils vraiment peur ? De quoi se sentent-ils menacés? Que les femmes prennent le pouvoir et asservissent les hommes pendant des millénaires ? Que d’ici quelques années peu d’hommes accèdent à des postes de direction dans les domaines de la culture, de l’économie, de la finance ou de la politique ? Ce fantasme continue d’alimenter les peurs de certains et l’idée que le féminisme mène à la guerre des sexes. Ce que nous avons réfuté il y a longtemps avec notre post : L’homme est l’avenir du féminisme. Rappelons seulement qu’en France les femmes de pouvoir obtiennent encore difficilement le respect qu’elles méritent. C’est regrettable.

Charlotte Lazimi

Une Réponse to “Le sexisme décomplexé”

  1. Stéfanie août 17, 2012 à 1:22 #

    De quoi ont peur les « machos » ? …
    Peut-être de la disparition de leur illusion principale qui domine leur inconscient de « machos » : La FEMME IDEALE …
    En effet le féminisme menace la suprématie du masculin sur le féminin , mais il menace aussi la toute puissante figure mythique et mystificatrice de La FEMME IDEALE .
    Le macho n’est rien sans sa MAMAN phantasmatique …..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :