Ségo contre les machos

18 Juin
Ségo contre les machos?

Crédits Philippe Grangeaud / Parti Socialiste

Sale période pour Ségolène Royal. Un mois après avoir applaudi la victoire de son ex-compagnon là où elle-même avait échoué en 2007, la voilà à nouveau battue aux législatives, devant renoncer à son ambition de présider l’Assemblée nationale. Si, dans sa déroute, elle n’a cessé de dénoncer une manœuvre de la droite, elle n’a pas non plus hésité à fustiger la misogynie  régnant dans le monde politique, y compris dans son propre parti. Royal victime des machos ?

A première vue l’accusation semble infondée. Si l’ex-candidate à la présidence a incontestablement de nombreux ennemis, ils sont des deux sexes. A l’image de l’électorat, dont les femmes n’ont jamais particulièrement soutenu sa candidature. Autoritaire, démago, illuminée, les reproches envers Royal n’ont jamais manqué depuis le début de son ascension au PS mais ils ont peu été liés à son genre. Excepté le désormais culte « Mais qui va garder les enfants ? » de Laurent Fabius, et le non moins classe « Une élection n’est pas un concours de beauté » de Jean-Luc Mélenchon, repris par Nicolas Sarkozy, rares ont été les attaques machistes directes et assumées envers elle.

Pourtant, difficile d’occulter ce facteur au lendemain de sa défaite. Il n’y a qu’à voir les nombreux tweets de soutien  à son égard publiés depuis hier (parmi autant de tweets d’attaque, ne l’oublions pas). Discret mais pourtant lourd de sens, celui de Corinne Lepage « En tant que femme et politique je ne puis qu’éprouver du respect et de la compassion pour Ségolène Royal ».

Compassion, voilà bien un sentiment inhabituellement associé à Ségolène Royal, qui n’a jamais bénéficié d’une image très sympathique dans les médias. Mais entre ses larmes au soir de la primaire socialiste, son absence remarquée lors de la passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, et le tweet ravageur de Valérie Trierweiler, elle a considérablement gagné en humanité ces derniers mois. De la maîtresse d’école rigide, elle est passée à la femme blessée mais digne, à la mère poule plus soucieuse de l’équilibre de sa famille recomposée que de ses ambitions personnelles.

Comme si, maintenant qu’elle est hors course, sa vulnérabilité et sa féminité pouvaient reprendre le dessus. Cette féminité qu’elle a toujours assumée mais dont elle a eu du mal à faire un atout. Les femmes ne seraient-elles soutenues que dans la défaite ? Après Martine Aubry, plébiscitée comme chef de parti mais pas comme présidentiable ni comme premier ministre, Ségolène Royal est à son tour éliminée, certaines pointures du PS ayant visiblement encouragé en off le dissident Falorni à se maintenir contre elle. «A la fin, c’est une femme qui perd», écrivaient la semaine dernière les Nouvelles News. S’il est compliqué de savoir dans quelle mesure Martine Aubry ou Ségolène Royal ont payé leur ambition inédite pour des femmes en France, une chose est sûre : alors qu’on célèbre la parité nouvelle au sein du gouvernement, deux des poids lourds féminins du PS en sont déjà écartés.

Myriam Levain

Advertisements

3 Réponses to “Ségo contre les machos”

  1. François juin 18, 2012 à 4:43 #

    Il ne faut pas oublier, comme premier exemple de mysogynie ( car il n’y a pas que les phrases « cultes », il y en a combien passées sous silence pour une seule connue !), celle de sa première intervention au Parlement, alors qu’elle était jeune et timide. Un député s’et écrié, quand elle a pris la parole:  » A POIL »!
    C’est Roselyne Bachelot qui en a parlé dans une émission il y a quelques années, et elle le ressort dans le livre qu’elle va publier. Il faut croire que c’est un des souvenirs qui l’ont beaucoup marquée.
    On ne doit pas s’étonner que les femmes qui ont des postes importants en politique soient obligées de se construire une armure… encore plus si elles sont jolies, et si elles veulent prouver que les femmes sont capables d’avoir autant d’autorité que les hommes! On a alors parfois difficile de trouver le bon équilibre, surtout que les critiques guettent et en rajoutent, parfois trichent, mentent…
    SZégolène Royal a d’autres qualités, qui semblent des défauts en politique: trop franche, trop honnète…

  2. mauvaiseherbe juin 18, 2012 à 5:57 #

    « Autoritaire, démago, illuminée, les reproches envers Royal n’ont jamais manqué depuis le début de son ascension au PS mais ils ont peu été liés à son genre.  »

    peu liés a son genre dites vous ?

    Non c’est vrai, le procès en autoritarisme n ‘est pas du tout réservé aux femmes, les hommes ont du charisme , les femmes sont trop autoritaires

    Quant au registre de la maladie mentale, l’hystérie, l’illumination… utilisé depuis le moyen age pour discréditer les insoumises, cela ne participe pas non plus de la misogynie culturelle de ce pays vous avez raison

  3. François juin 19, 2012 à 6:48 #

    Qq remarques annexes : les médias se sont focalisées depuis une dizaine de jours sur S Royal. Hier, sur je ne sais quelle TV, on annonçait le commentaire sur Ségolène ainsi « UNE épine dans le pied du PS: S Royal ». oublié le tweet, rideau sur le premier tour des primaires où Falorni se prétendant socialiste était élu grâce aux voix de droite privant la candidate de l’UMP d’un 2ème tour!
    Falorni, Raffarin, Bussreau, sont protégés par les médias et le nouveau pouvoir, ainsi que les ex-ministres battus: Guéant, Morano, ont eu droit à un commentaire lapidaire sans même une photo. A leur place j’en serais même véxée: la vedette c’est Ségolène ( ironie de ma part!). …. pendant que l’on s’emploie à mettre toute la lumière sur les manquements de S Royal.
    Elle a au moins réussi à se faire remarquer en publiant ses résultats avant 8 h(volontairement je suppose); non seulement cela a évité de faire concurrencer sa déclaration avec avec celle de Falorni, en allongeant sa durée… Cela permettra peut-être de revoir le règlement stupide sur l’heure des résultats que les autres pays publient !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :