Le cas Pulvar

21 Déc
Audrey Pulvar quitte les Inrocks

Crédits Les Inrocks

Ça y est, c’est officiel, Audrey Pulvar quitte Les Inrocks après seulement six mois au poste de directrice de la rédaction. Depuis l’annonce, il y a une semaine, de cette probable sortie, les chroniques se sont multipliées sur cette journaliste atypique, ex « compagne de », devenue plus star que reporter de terrain, emblématique du mélange des genres à la française. Pourtant, chez les Martiennes, nous n’arrivons pas à nous réjouir de cette fin de partie.

Bien sûr que le cas Pulvar pose de nombreuses questions, notamment celui de la connivence entre médias et politiques, symbolisée par le couple qu’elle a formé pendant plusieurs années avec Arnaud Montebourg, devenu en 2012 ministre du redressement productif. Son éviction de France Inter puis de France 2 était d’ailleurs venue sanctionner cette position ambiguë. De même, son embauche aux Inrocks l’été dernier a suscité une vague de départs en interne. Mais pourquoi ne dénoncer que les « femmes de », à l’instar d’une Anne Sinclair, d’une Marie Drucker ou d’une Béatrice Schöneberg ? Pourquoi ne jamais parler de ces politiques qui partent en week-end avec des journalistes au nom d’amitiés solides et anciennes ? La connivence n’est-elle pas plus grave car non-dite ? L’affaire DSK a pourtant mis en lumière le règne du « off » et du copinage au sein des pouvoirs médiatiques et politiques. Mais contrairement à Audrey Pulvar, la majorité des journalistes mis en cause à cette époque sont toujours en place.

Par ailleurs, sa liaison avec Arnaud Montebourg a fait oublier qu’avant d’être sa +1, elle était une journaliste reconnue. Ses interviews musclées alors qu’elle était aux commandes du 19-20 de France 3 lui ont fait gagner le respect de la profession et des téléspectateurs. Engagée, elle l’était déjà, mais n’était alors pas soupçonnée d’être encartée. Et si sa récente rupture (et son départ de Twitter dans la foulée) lui permettait de retrouver enfin ce simple statut de journaliste? Et si possible de journaliste poil-à-gratter. C’est suffisamment rare pour être encouragé. Sans forcément atteindre le niveau de polémique gratuite d’une émission à la Ruquier, qui lui a d’ailleurs valu un Gérard cette semaine, une éditorialiste cash, qui n’a pas peur de dévoiler quelques idées, est plutôt bienvenue à l’époque des interviews politiques à la sauce Grand Journal.

Enfin, on souhaite à Audrey Pulvar de retrouver rapidement une place stratégique dans la presse. Car elle fait partie des rares femmes de pouvoir médiatique, et sa visibilité est positive pour toutes les autres. Qu’on l’apprécie ou pas, sa carrière force le respect et prouve qu’une femme peut exister dans des milieux – archaïquement – très masculins. Et, si on ne doute pas qu’elle prend du plaisir à chroniquer sur le plateau du Grand Huit de Laurence Ferrari, Audrey Pulvar a largement les épaules pour revenir au centre de l’arène médiatique et politique, et retrouver un job dans ce domaine. Elle a beau se dire « mal barrée », nous on a envie de parier sur son come-back au premier plan.

Myriam Levain

Publicités

Une Réponse to “Le cas Pulvar”

  1. Gentleman W décembre 21, 2012 à 1:54 #

    J’apprends son départ, quel dommage d’avoir payé des départs pour des raisons « politico-vie privée », elle avait toute sa place à ses anciennes adresses. Quand au Inrocks, les départs sont un flux, et une liberté de ces gens-là, ils peuvent vivre ailleurs.

    Au final, elle était, elle est, elle reste une journaliste formidable, avec une culture, un mental, une approche, un réel charisme, une force que j’admire. Alors revenez vite chère Audrey, j’aime votre énergie, et vous méritez une place de première, un JT ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :