Des listes féministes aux européennes, une fausse bonne idée ?

15 Avr

 

Flickr : cc crédits parti socialiste

Caroline de Haas en 2010 Flickr : cc crédits parti socialiste

Comme ça, sur le principe, cela devrait nous réjouir : des listes intitulées « Féministes pour une Europe Solidaire » seront présentes aux élections européennes. Elles défendent comme leur nom l’indique des idées féministes. Et ces listes sont, qui plus est, soutenues par des personnalités de premier plan comme l’historienne Michelle Perrot ou encore l’anthropologue Françoise Héritier. Leur leader n’est autre que Caroline de Haas, qui vient de quitter le Parti Socialiste,une figure médiatique engagée et co-fondatrice d’Osez-le-féminisme. Conseillère de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, jusqu’à l’année dernière, celle-ci sera tête de liste en Île-de-France. Le problème ? Cette politisation d’une aspiration pour l’égalité risque de segmenter un peu plus le féminisme, déjà peu audible.

Est-ce que le fait d’œuvrer pour le droit et l’égalité entre hommes et femmes a une couleur politique ? Bonne question. A droite comme à gauche, des femmes et des hommes politiques défendent des idées communes pour leur juste représentation en politique, leur présence plus nombreuse dans les conseils d’administration, ou encore dans la lutte contre le sexisme et les discriminations. Créer une liste féministe reviendrait à estimer que l’égalité homme/femme serait une notion partisane. Nous pensons au contraire que cette aspiration concerne tous les partis. Seule l’extrême droite et la droite traditionaliste préfèrent parler de « complémentarité » et non « d’égalité » entre hommes et femmes et diffusent des valeurs et des idées opposées à l’émancipation de ces dernières.

Aujourd’hui se déclarer « féministe » reste souvent malheureusement incompris. On leur accole un certain nombre de préjugés pour rendre inaudibles et décrédibiliser leurs revendications. La force du féminisme, c’est peut-être sa diversité et ses débats sur des sujets comme la maternité, la prostitution ou encore le voile. Il n’y a pas UN féminisme mais DES féminismes. En affichant une liste unique « féministe », ne risque-t-on pas d’étouffer les discussions et donc la réflexion ? Ne va-t-on pas présenter une ligne officielle, loin de réunir mais pour imposer ?  En tant que bloggeuses féministes, nous espérons que cette liste saura récupérer des suffrages pour les valeurs qu’elle défend. En revanche, on espère qu’elle ne créera pas (même involontairement) une OPA sur le féminisme et sa médiatisation. Un défi de taille.

Charlotte Lazimi

2 Réponses to “Des listes féministes aux européennes, une fausse bonne idée ?”

  1. Swedish Mamie avril 18, 2014 à 12:26 #

    Bonjour,
    Je ne comprends pas en quoi c’est « une fausse bonne idée ». Les suédoises présentent une liste aux européennes et tout le monde trouve ça normal.

  2. une catho progressiste avril 24, 2014 à 5:51 #

    A reblogué ceci sur Blog d'une jeune catholique progressiste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :