Spy, un film féministe mais sans diversité

10 Sep

SPY_BD_OCard_Front_01-450x600Paul Feig ne l’a jamais caché. Il est féministe. Si son nom ne vous évoque rien, le réalisateur et scénariste est derrière quatre comédies, qui ont cartonné au box-office, et dans lesquelles il déconstruit les stéréotypes et met les femmes en avant: à Hollywood, c’est assez rare pour être souligné. On lui doit, entre autres, Mes meilleures amies (Bridesmaids en VO), The Heat, et bientôt le prochain Ghostbuster, un reboot entièrement féminin. Des films féministes. Et Spy n’échappe pas à la règle. Mais c’est loin d’être satisfaisant.

Comme dans ses autres opus, les femmes tiennent le haut de l’affiche, et toujours avec cet humour trash à mille lieues des stéréotypes girly habituels. Ici, les premiers rôles sont exclusivement féminins, avec Melissa McCarthy dans le rôle principal, Allison Janney, comme cheffe de la CIA, sa meilleure amie et collègue Nancy, et surtout Rose Byrne, la terrible méchante. Les hommes ne sont que de simples et jolis faire-valoir. Jude Law et Jason Statham, par exemple, sont peu présents dans l’intrigue. Tout le film est centré sur Susan Cooper, alias Melissa McCarthy, mal dans sa peau et peu assurée, qui va se transformer en véritable espionne de terrain, bien plus intelligente et performante sur le terrain que ses collègues habituels, des copies de James Bond ou encore de Jason Bourne. C’est rafraîchissant et ça change des films classiques d’espionnage où les femmes passent forcément par le lit du héros, sont soient victimes, soient machiavéliques, mais toujours très belles selon les canons hollywoodiens, c’est-à-dire très très minces.

Paul Feig assume ses choix et ça cartonne. Il est d’ailleurs le seul réalisateur homme à soutenir publiquement l’A. C. L. U, l’American Civil Liberties Union, qui s’intéresse au manque de diversité à Hollywood. Rappelons que moins de 2% des réalisateurs de films à gros budgets aux États-Unis sont des réalisatrices. Le site d’humour Funny or Die l’a dénoncé dans une vidéo hilarante,  où de grosses pointures sont interviewées pour réaliser un film d’action. Les réalisatrices ne sont ni écoutées, ni prises en compte.

charts mic

La comédie Spy réussit donc haut la main le Test de Bechdel, créé par l’auteure de BD Alison Bechdel dans une bande dessinée. Le principe est simple. On y voit deux femmes qui veulent aller au cinéma. L’un des personnages met deux conditions. Elle ne va voir des films que s’il y a au moins deux femmes parmi les personnages, mais seulement si ces dernières ont des scènes où elles parlent entre elles, et sans évoquer les hommes et leur vie amoureuse. Avec Spy, c’est totalement réussi. Rappelons qu’à Hollywood, les femmes restent sous-payées et sous-représentées. Selon une nouvelle étude de l’université de Californie du Sud, de 2007 à 2014, les femmes n’ont représenté qu’un tiers des personnages parlants, sur les 31 000 personnages des 700 films étudiés. Mais il y a une ombre au tableau, et elle est de taille. Certes, il y a plus de femmes dans ce film, mais il n’y a une absence criante des autres formes de diversité, c’est-à-dire aucun acteur ou actrice noire, asiatique, latino, ou encore aucun personnage gay ou lesbien. Le constat est effrayant. Car dans ce domaine, les inégalités sont aussi considérables. On ne note que 4,9 % de personnages noirs, 12,5 % de latinos et 5,3% d’asiatiques dans cette même étude. Les films, même féministes, sont donc encore très loin de représenter un semblant de réalité. Mais l’égalité des sexes ne se fera pas sans une égalité totale et complète.

Charlotte Lazimi

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :