Un temps de président : l’entourage très masculin de François Hollande

29 Sep
capture d'écran Pluzz documentaire La Générale

capture d’écran Pluzz @La Générale

Un documentaire sur la vie du palais présidentiel, autour de François Hollande: l’ambition portée par le film A l’Elysée, un temps de président d’Yves Jeuland, diffusé hier soir sur France 3, était forte. Quel portrait montrer des coulisses du pouvoir et du président lui-même, suivi pendant six mois de l’été 2014 aux attentats du 7 janvier  2015 ? L’enjeu ici n’est pas de juger de la qualité du documentaire ou de l’intérêt des images visionnées. Simplement, après sa diffusion, une question nous taraude: où sont les femmes ?

En effet, après 1h43 de film, force est de constater que dans les sphères du pouvoir, ou en tout cas à l’Elysée, les femmes sont étrangement discrètes. Peut-être, pense-t-on immédiatement que certaines n’ont pas voulu apparaître à l’écran. C’est possible. Peut-être est-ce un choix du réalisateur ? Où peut-être y-a-t-il peu de femmes à l’Elysée ? La vérité est probablement quelque part entre ces trois suppositions. Car dans le film, toutes les réunions à l’Elysée ou dans l’avion présidentiel, et tous les déjeuners ne réunissent presque exclusivement que des hommes. On aperçoit Gaspard Gantzer, conseiller emblématique de la presse et  de la communication, le Secrétaire général de l’Elysée Jean-Pierre Jouyet, Vincent Feltesse, conseiller politique, Boris Vallaud, Secrétaire général adjoint et époux de Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Education, ou encore Jacques Audibert, conseiller diplomatique. Et seulement quelques  femmes. En effet, lorsque l’une d’elle est présente devant la caméra lors d’une séquence, elle est toujours silencieuse. On ne connaît donc pas son nom ni sa fonction. Ce serait presque inutile, car aucune conseillère ne s’exprime à l’écran. C’est assez étonnant. Le parti pris du réalisateur est de se consacrer en grande partie au rôle tenu par Gaspard Gantzer, quitte à enchaîner des images redondantes :soit il téléphone, soit il pianote sur son portable, lit le journal ou prend un air pénétré en écoutant le président. Peu de place pour les autres, et aucune place pour les femmes.

Même constat pour les apparitions des ministres: on peut voir le Premier ministre Manuel Valls et le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Leurs collègues féminines ne sont visibles que lors du Conseil des ministres. Certes, on les voit discuter avec François Hollande ou un autre membre du gouvernement. Mais encore une fois, on ne les entend pas. Les séquences sont filmées sans son, avec une musique d’ambiance en guise d’accompagnement. On voit en l’espace de seulement quelques secondes Ségolène Royal, Najat Vallaud-Belkacem, Christiane Taubira, Fleur Pellerin plaisanter, mais sans percevoir le contenu de leur échange. Curieux, quand on sait qu’il s’agit dun gouvernement finalement complètement paritaire, avec la récente nomination en lieu et place de François Rebsamen de Myriam El Khomri. C’est presque comme si le réalisateur n’avait incarné et montré qu’un pouvoir masculin.

Or, en s’intéressant aux conseillers et au cabinet de François Hollande, on remarque que dans sa garde rapprochée, on compte 15 personnes, dont seulement 5 femmes. Et sur ses 31 autres conseillers, on ne note que 11 femmes. Difficile dans ces conditions d’accuser le réalisateur de donner une vision tronquée de la présidence de la République, on  est effectivement très loin de la parité. Et c’est regrettable. Pendant la campagne présidentielle de 2012, François Hollande s’est présenté comme le président des femmes. Depuis la disparition de la ministre des Droits des femmes, poste récupéré par Marisol Touraine, avec  Pascale Boistard, une secrétaire d’Etat plus intéressée par la représentation que par l’action, il y a de quoi s’inquiéter. Car le sexisme en politique ne faiblit pas. Le pouvoir reste masculin, sans même que le président et son entourage ne s’en aperçoivent.

Charlotte Lazimi

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :