Féminisme: Sélection de films à voir (ou pas) partie 1

25 Juil

Mustang et Suffragette montageNous lançons une série d’été sur des oeuvres féministes (ou pas) que nous vous recommandons ou nous vous déconseillons. A voir, revoir, ou à éviter. Cette semaine: deux films incarnent la liberté, en un mot les luttes féministes pour l’égalité. Le troisième est un concentré de clichés sexistes, malgré une dizaine de rôles principaux féminins et une réalisatrice.

On vous recommande :

Mustang

D.R.

D.R.

« C’est comme si tout avait changé en un battement de cil, avant on était tranquille, et, ensuite c’est devenu la merde». C’est ainsi que commence Mustang à travers les paroles de l’un des personnages principaux Laleh. Celle-ci est la plus jeune des cinq sœurs. A l’adolescence, ces jeunes filles, restées libres jusqu’ici, sont enfermées dans leur maison par leur oncle. Interdiction de tout contact avec l’extérieur ou d’aller à l’école. Leur seul salut : le mariage. Si l’histoire se déroule dans un petit village turc, elle pourrait arriver partout ailleurs. Et c’est toute la puissance de ce récit. L’enjeu demeure l’accès à la liberté, dans une société où l’obsession reste « la pureté  des femmes». « Tests de virginité, inceste, mariage forcé, violences corporelles et psychologiques » , tout est abordé dans ce magnifique opus réalisé  par la brillante Deniz Gamze Ergüven. Cette dernière gagne à être connue, quand les réalisatrices restent trop souvent ignorées au Festival de Cannes, à Hollywood notamment aux Oscars ou encore aux Césars.

Suffragette

D.R.

D.R.

Carey Mulligan incarne Maud Watts, une jeune ouvrière mariée qui se bat pour que les femmes en Angleterre puissent obtenir le droit de vote, de divorcer, et enfin sortir du statut d’éternelle mineure. Rien ne la prédestine au départ à cet engagement politique. Deux visions s’affrontent chez les militantes féministes, celles qui pensent que la réforme finira par se faire tranquillement, et celles qui tentent des coups d’éclat pour que leur cause soit enfin entendue. Dans cette oeuvre, dans laquelle Meryl Streep fait une brève apparition, tout la bataille des droits est résumée à travers ces destins individuels qui se sont sacrifiés pour le bien commun. A l’époque, la répression policière est sans pitié. Les femmes n’ont aucun pouvoir pour dénoncer les abus et violences de leurs conjoints ou même patron. Suffragette rappelle à quel point le combat pour les droits des femmes fut difficile et douloureux. Dans ces premières revendications féministes, les féministes sont encore et toujours stigmatisées. Si les Britanniques obtiennent le droit de vote en 1918 pour les femmes âgées de 30 ans (il faut attendre 10 ans qu’elles aient comme ces messieurs le droit de voter à 21 ans), les Françaises attendront 1944.

On déconseille : Sous les jupes des filles

D.R.

D.R.

Lors de la promotion de Sous les jupes des filles, les actrices avaient mis un point d’honneur à ne pas le qualifier de « féministe », comme s’il s’agissait d’un gros mot. Certes, tous les personnages principaux, une douzaine, sont incarnés par des femmes. Mais en aucun cas, il ne fallait y voir une quelconque prise de position. Force est de constater que le message donné laisse à désirer. Les règles seraient une période pendant laquelle les femmes seraient irritables et imprévisibles. En 2014, date de sortie de Sous les jupes des filles, on ne se doutait pas que ce type de clichés sévirait encore dans un film grand public, réalisé par une femme de surcroît. Si une héroïne réussit, c’est qu’elle a trop « de testostérone » et qu’elle écrase les autres en particulier les autres femmes. Pratiquement tous les personnages caricaturés sans aucune finesse. Il s’agit de femmes, au mieux caractérielles, autoritaires, et frustrées, au pire soumises et détestables, le tout incarné par toute une génération d’actrices pourtant talentueuses.

Charlotte Lazimi

Publicités

Une Réponse to “Féminisme: Sélection de films à voir (ou pas) partie 1”

  1. cnac août 16, 2016 à 12:55 #

    A reblogué ceci sur Réflexions de Femmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :