Hillary Clinton, une féministe à la Maison Blanche ?

8 Juin
Crédits: Youtube (Capture d'écran)

Crédits: Youtube (Capture d’écran)

Ce n’est pas la première fois qu’une femme se lance dans la course de la Maison Blanche. En 1984, Géraldine Ferraro était membre du ticket démocrate pour le poste de vice-présidente. Idem pour la néo-conservatrice Sarah Palin en 2008, aux côtés du Républicain John McCain. Cela dit, Hillary Clinton est la première femme candidate soutenue par un parti, celui des Démocrates, au poste suprême. Est-ce pour autant la première féministe assumée dans ce rôle? Pas sûr. Lire la suite

Depp, Baupin, Cosby, ou pourquoi les victimes hésitent à parler

30 Mai
Crédits: Youtube/Capture

Crédits: Youtube/Capture

La ritournelle est toujours la même. Lorsqu’une personne est victime de violences conjugales, de harcèlement sexuel, de viol, d’agression sexuelle, les réactions de son entourage se ressemblent. Si elle n’a pas porté plainte, on lui demande: « Pourquoi n’as-tu pas quitté le conjoint violent? Pourquoi n’as-tu rien dit pendant des mois ou des années ? Pourquoi n’as-tu pas porté plainte ? ». Si elle a quitté le domicile conjugal et/ou dénoncé son agresseur, on lui reproche souvent d’avoir attendu pour agir. Pis, parfois elle est aussi accusée de manipulation, de mensonges, de diffamation. Que les agresseurs soient célèbres ou pas, ce processus s’enclenche irrémédiablement. Mais, les scandales mettant en cause des personnalités publiques en disent long sur le sort des victimes et l’impunité de certains agresseurs. Lire la suite

Eugénie Bastié, Eric Zemmour, décryptage du discours antiféministe qui fascine les médias

25 Mai
crédits: creative common/Dalymotion (capture)

crédits: creative common/Dalymotion (capture)

La recette semble simple. Homme ou femme, jeune ou vieux, l’ennemi des droits des femmes a toujours la même rhétorique: un discours ultra-conservateur, homophobe et misogyne. C’est peut-être ce qui fascine les médias. Ce dernier accuse les féministes de tous les maux. Soit il estime qu’il n’y a pas d’inégalités entre femmes et hommes. Soit, il considère que l’inégalité est le meilleur système. Les Martiennes ont décidé de décrypter ses arguments, souvent insidieux et subtils, mais qui n’ont qu’une ambition assumée: décrédibiliser et combattre les avancées en faveur de l’égalité.

Lire la suite

Les Martiennes ont 5 ans: ce qui a changé à Cannes, aux Oscars… depuis « La leçon de piano » (Part 2)

18 Mai
crédits: Festival de Cannes

crédits: Festival de Cannes

Ce mois-ci, Les Martiennes fêtent leurs cinq ans! Lorsque nous avons créé ce blog en 2011, il s’agissait de prendre la parole sur l’égalité femmes/hommes, en dénonçant notamment de nombreux préjugés ou stéréotypes sexistes. 214 posts plus tard, quelle conclusion porter sur ces années ? A-t-on progressé ? A-t-on régressé ? Comme souvent, le bilan est en demi-teinte. Nous vous proposons une série de plusieurs épisodes pour faire le point. Cette semaine, la culture est passée au crible. Lire la suite

Les Martiennes fêtent leurs 5 ans: ce qui a changé depuis l’affaire DSK (Part 1)

25 Avr

Ce mois-ci, Les Martiennes fêtent leurs cinq ans! Lorsque nous avons créé ce blog en 2011, il s’agissait de prendre la parole sur l’égalité femmes/hommes, en dénonçant notamment de nombreux préjugés ou stéréotypes sexistes. 214 posts plus tard, quelle conclusion porter sur ces années ? A-t-on progressé ? A-t-on régressé ? Comme souvent, le bilan est en demi-teinte. Nous vous proposons une série de plusieurs épisodes pour faire le point. Cette semaine, politique et médias sont passés au crible. Lire la suite

Valérie Pécresse, une masculiniste qui s’ignore?

1 Mar
crédits: Youtube(Capture d'écran)

crédits: Youtube (Capture d’écran)

Même si elle prétend le contraire, Valérie Pécresse n’est pas « viscéralement féministe ». Loin s’en faut. La présidente de la région Ile-de- France le prouve une nouvelle fois. Elle a en effet alloué 2000 euros de sa réserve parlementaire à l’association masculiniste SOS Papa,  a révélé lundi Alexandre Sulzer, journaliste à L’Express. Rappelons que les députés disposent de 130 000 euros de subventions,  dont ils décident librement de la répartition. Soutenir une association masculiniste pour Valérie Pécresse: Acte manqué ou fait exprès?

Lire la suite

Pourquoi la justice ne protège-t-elle pas les femmes ?

23 Fév

misogyny

Cette semaine, deux affaires judiciaires ont défrayé la chronique. La première se déroule en France. La seconde aux Etats-Unis. Si elles sont au premier abord très différentes, elles rappellent que la justice n’est pas (toujours) du côté des femmes. Et cela nous inquiète. Lire la suite

Bye bye chère secrétaire d’Etat des Droits des femmes, bonjour les clichés

11 Fév
Youtube

Youtube

Au début du quinquennat de François Hollande, celui-ci se présentait comme le président des femmes. Il prétendait vouloir œuvrer (plus que ses prédécesseurs en tout cas) pour l’égalité femmes/hommes. Ses nominations pour un gouvernement Valls III prouvent encore qu’il s’agissait d’un engagement de façade et que quatre ans après, on est encore loin du compte. Décryptage de ce remaniement.
Lire la suite

Pour Valeurs actuelles, les agressions de Cologne, seraient de la faute des femmes

21 Jan

valeurs actuelles Ne vous y méprenez pas, Valeurs actuelles, en kiosque demain, ne s’intéresse pas vraiment aux femmes…encore moins aux violences sexuelles. Le magazine conservateur fait fort, avec une Une pour le moins discutable intitulée: Après Cologne, peur sur les femmes, la trahison coupable des féministes. Son dossier accusateur a notamment une ambition: attaquer la gauche et les féministes, qui seraient à l’origine de tous les maux de la société.  Son indignation affichée? Les violences sexuelles qui se sont produites dans la ville de Cologne en Allemagne pendant le Nouvel an n’auraient pas suscité l’attention méritée. Son raisonnement est aussi simple que dangereux. Il rend encore et toujours les femmes responsables. Trop éprises de liberté, elles auraient « émasculé » les hommes, qui ne viendraient plus les défendre contre de telles violences.

Lire la suite

Pourquoi le Festival de la BD d’Angoulême est à côté de la plaque

8 Jan
Flick crédits: cc

Flick crédits: cc

Mardi, la direction du Festival de la BD d’Angoulême a révélé la liste de ses 30 auteurs nommés pour son Grand Prix. Seul hic? Aucune femme n’y figurait. Une anomalie immédiatement dénoncée par un collectif de créatrices de bande dessinée contre le sexisme, qui regroupe près de 100 auteures. Dans la foulée Riad Sattouf, Joann Sfar et d’autres, décident de ne pas concourir pour ce prix. Ils se retirent tant que la sélection ne sera pas « plus paritaire». Pour répondre à la polémique, le Festival se fend alors d’un premier communiqué. Il annonce qu’il intégrera des auteures. Puis, retournement de situation: le lendemain, dans un second texte, il décide de supprimer de manière pure et simple la liste des « sélectionnés ». Doit-on se réjouir de ces choix? S’agit-il d’une prise de conscience ou d’un mea culpa? Ni l’un, ni l’autre. L’argumentaire de la direction pour justifier son choix initial de ne sélectionner aucune femme illustre un problème du monde de la culture aujourd’hui

Lire la suite