Tag Archives: harcèlement de rue

Pour Valeurs actuelles, les agressions de Cologne, seraient de la faute des femmes

21 Jan

valeurs actuelles Ne vous y méprenez pas, Valeurs actuelles, en kiosque demain, ne s’intéresse pas vraiment aux femmes…encore moins aux violences sexuelles. Le magazine conservateur fait fort, avec une Une pour le moins discutable intitulée: Après Cologne, peur sur les femmes, la trahison coupable des féministes. Son dossier accusateur a notamment une ambition: attaquer la gauche et les féministes, qui seraient à l’origine de tous les maux de la société.  Son indignation affichée? Les violences sexuelles qui se sont produites dans la ville de Cologne en Allemagne pendant le Nouvel an n’auraient pas suscité l’attention méritée. Son raisonnement est aussi simple que dangereux. Il rend encore et toujours les femmes responsables. Trop éprises de liberté, elles auraient « émasculé » les hommes, qui ne viendraient plus les défendre contre de telles violences.

Lire la suite

Le harcèlement de rue, nostalgie d’une époque heureusement révolue

17 Juil
DR

DR

Je ne reviendrai pas dans ce post sur le fait que c’est l’été et qu’en ce moment traverser la rue est particulièrement pénible quand on est une femme et qu’on a le malheur d’avoir les épaules et les jambes nues. Les « ravissantes » et autres « charmantes » fleurissent sur notre chemin à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.

Lire la suite

Chère Carla Bruni

28 Nov
Chère Carla Bruni féminisme Vogue

Crédits Stijn Vogel

Vous devez avoir les oreilles qui sifflent depuis deux jours. Il faut dire que nous sommes un certain nombre à vous parler sur Twitter à travers le hashtag #ChèreCarlaBruni, lancé par Osez le féminisme en réponse à votre interview à paraître dans Vogue. Un entretien qui révèle que vous aussi, vous souffrez du syndrome «Attention, je ne suis pas du tout féministe», malheureusement très répandu. D’après ceux qui ont pu vous lire, voici en substance votre position :  « Dans ma génération, on n’a pas besoin d’être féministe. Il y a des pionnières qui ont ouvert la brèche. Je ne suis pas du tout militante féministe. En revanche, je suis bourgeoise. J’aime la vie de famille, j’aime faire tous les jours la même chose. J’aime maintenant avoir un mari. Je suis une vraie bourge! J’ai fini par devenir ma mère, à certains égards, malgré mes huit ans d’analyse! »

Lire la suite

Défense de la minijupe

14 Sep
Défense de la minijupe

Crédits JPott

 

 

Une fois de plus la minijupe se retrouve au centre du débat. A Nogent-sur-Marne, dans le Val de Marne (92), il est question de l’interdire au sein d’un lycée, ainsi que les débardeurs et les décolletés plongeants. Le motif: en classe, une tenue correcte est exigée. Une fois de plus, ce sont les femmes qui sont le curseur de la décence du groupe.

Lire la suite