Tag Archives: harcèlement sexuel

La « théorie du genre », l’éternel épouvantail des ultra-conservateurs

10 Oct
crédits: cc

crédits: cc

Il n’y a rien à dire, c’est un coup de maître de la part des ennemis de l’égalité femmes/hommes. Ces derniers ont réussi à populariser une théorie, ce qu’ils appellent « la théorie du genre », que personne ne connaît ou ne comprend pour la bonne raison qu’elle n’existe pas. Elle n’a ni définition, ni auteur, ni partisan, simplement des opposants qui manipulent un concept méconnu: le genre. Mieux encore, les ennemis de l’égalité sont parvenus à mettre cette théorie dans la bouche du Pape François, en personne. Leur objectif ? A défaut d’argumenter, ils prefèrent effrayer pour empêcher de penser.  Lire la suite

Depp, Baupin, Cosby, ou pourquoi les victimes hésitent à parler

30 Mai
Crédits: Youtube/Capture

Crédits: Youtube/Capture

La ritournelle est toujours la même. Lorsqu’une personne est victime de violences conjugales, de harcèlement sexuel, de viol, d’agression sexuelle, les réactions de son entourage se ressemblent. Si elle n’a pas porté plainte, on lui demande: « Pourquoi n’as-tu pas quitté le conjoint violent? Pourquoi n’as-tu rien dit pendant des mois ou des années ? Pourquoi n’as-tu pas porté plainte ? ». Si elle a quitté le domicile conjugal et/ou dénoncé son agresseur, on lui reproche souvent d’avoir attendu pour agir. Pis, parfois elle est aussi accusée de manipulation, de mensonges, de diffamation. Que les agresseurs soient célèbres ou pas, ce processus s’enclenche irrémédiablement. Mais, les scandales mettant en cause des personnalités publiques en disent long sur le sort des victimes et l’impunité de certains agresseurs. Lire la suite

Pour Valeurs actuelles, les agressions de Cologne, seraient de la faute des femmes

21 Jan

valeurs actuelles Ne vous y méprenez pas, Valeurs actuelles, en kiosque demain, ne s’intéresse pas vraiment aux femmes…encore moins aux violences sexuelles. Le magazine conservateur fait fort, avec une Une pour le moins discutable intitulée: Après Cologne, peur sur les femmes, la trahison coupable des féministes. Son dossier accusateur a notamment une ambition: attaquer la gauche et les féministes, qui seraient à l’origine de tous les maux de la société.  Son indignation affichée? Les violences sexuelles qui se sont produites dans la ville de Cologne en Allemagne pendant le Nouvel an n’auraient pas suscité l’attention méritée. Son raisonnement est aussi simple que dangereux. Il rend encore et toujours les femmes responsables. Trop éprises de liberté, elles auraient « émasculé » les hommes, qui ne viendraient plus les défendre contre de telles violences.

Lire la suite

Amer ministère

14 Mai
amer ministère najat vallaud belkacem

Najat Vallaud-Belkacem. Crédits Razak

Aujourd’hui, Najat Vallaud-Belkacem fête le premier anniversaire de son ministère. Il y a un an (re)naissait le Ministère des Droits des femmes, innovation du tout neuf gouvernement Ayrault, et, je dois bien l’avouer, je ne me suis pas réjouie de cette nouvelle en l’apprenant. Pour moi, ce ministère était un symbole d’un autre âge, un reliquat des années Mitterrand que j’avais étudié en cours d’histoire comme un grand progrès d’une époque révolue. En son temps, le Ministère des Droits de la femme, occupé par Yvette Roudy de 1981 à 1986, faisait suite au vaste mouvement pour la légalisation de l’IVG obtenue en 1975 ; il était le reflet des luttes féministes des années 70 ayant tant apporté aux femmes. Sous Giscard, Françoise Giroud avait d’ailleurs été la première secrétaire d’Etat à la condition féminine. Oui mais, l’année dernière, nous étions en 2012, et ces combats nous semblaient enterrés : pourquoi donc ressusciter un tel vestige ?

Lire la suite

Les sexistes ne prennent pas de vacances

7 Août
Alain Gérard Slama Flickr: cc crédits: fondapol / Photo prise le 6 novembre 2009

Alain Gérard Slama Flickr: cc crédits: fondapol / Photo prise le 6 novembre 2009

Cette remarque aurait pu passer inaperçue. Dans l’émission sur RTL On refait le monde, le professeur et chroniqueur Alain-Gérard Slama se lâche dans la cinquième minute. L’objet de son courroux: la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel. Il dénonce en effet le « harcèlement », dont il est, lui, victime dans la rue. Il parle bien sûr  « du harcèlement visuel » en ce chaud mois d’août, à savoir « ce que je vois dans la rue », c’est-à-dire « les jupes courtes ».

Lire la suite

Peut-on être candidat et accusé d’harcèlement sexuel?

7 Nov
Herman Cain, candidat à la primaire républicaine Crédits:Gage Skidmore Flickr:cc

Herman Cain, candidat à la primaire républicaine Crédits:Gage Skidmore Flickr:cc

Tout candidat potentiel à une élection présidentielle devrait avoir appris sa leçon:

Règle n°1: si l’on est accusé de harcèlement sexuel, violences ou viol, on ne peut se présenter à une élection majeure.

Règle n°2:  Si l’on remplit les conditions de la régle n°1, on peut  d’autant moins briguer la fonction suprême.

Pourtant les élections passent, et les scandales se répètent inlassablement…

Lire la suite

Revue de web du 21 juillet 2011

21 Juil
manif femmes afghanistan

Manifestation de femmes à Kaboul le 14 juillet Crédits: DR

« La rue m’appartient aussi »

C’est le message de la trentaine de femmes afghanes qui ont manifesté à Kaboul le 14 juillet dernier, à l’appel de deux associations. L’enjeu, protester contre le harcèlement qu’elles subissent quotidiennement dans les rues. Ces femmes libres, jugées « provocatrices », seraient ainsi punies pour leur indécence. Pour lire la suite

15 mauvaises raisons de ne pas être féministe

Maïa Mazaurette a encore frappé. Dans son billet Quinze mauvaises raisons de ne pas être féministe, elle démonte avec talent les principaux arguments des antiféministes primaires. Du classique « mal baisées » au plus original « je n’aime pas les mots en isme », tout y passe. A faire lire aux récalcitrant(e)s et aux autres, qui réviseront au passage quelques notions de base. Un article à lire ici

Le plus dur, c’est après la plainte

Qui s’intéresse aux victimes de harcèlement sexuel au travail? C’est la question que pose Marilyn Baldeck, déléguée de l’AVFT, l’Association contre les violences faites aux femmes au travailAprès l’affaire DSK, « la question de la « libération de la parole des femmes » n’a aucun intérêt si on ne se préoccupe pas aussi de l’accueil des victimes et du rôle que doivent jouer les différents acteurs », explique-t-elle. A lire sur ELLE.fr