Tag Archives: Jessica Valenti

Jessica Valenti, Lena Dunham, pourquoi les féministes doivent rester sur les réseaux sociaux

8 Août

crédits: ccL’annonce date de juillet dernier, Jessica Valenti, célèbre blogueuse féministe outre-Atlantique annonçait sur Twitter qu’elle quittait les réseaux sociaux. En cause : une énième menace de viol concernant sa fille de cinq ans. Toute sa carrière, cette éditorialiste du Guardian n’a cessé de recevoir des insultes. Il s’agit d’un ças de cyber-harcélement à l’encontre de cette porte-paroles de sa génération. Un cas à part ? Pas vraiment, elle est loin d’être la seule féministe ou femme célèbre à prendre cette décision. Ce phénomène a pourtant des conséquences regrettables. Lire la suite

Belle comme une féministe

16 Août
Nicole Kidman

Nicole Kidman Crédits: malena rubinkas1 Flikr: cc

Tout est parti d’un tweet (de @lapin_blanc pour ne pas le nommer) posant la question qui fâche, celle que « TOUT LE MONDE se pose sans oser la demander: Pourquoi les féministes sont-elles si laides? » Pour l’originalité, il faudra repasser: le stéréotype est vieux comme le féminisme. Quand elles ne sont pas dépeintes comme des hystériques qui haïssent les mecs, les féministes sont souvent représentées comme des moches, mal-baisées, qui auraient décidé de faire payer les hommes pour leur physique pas facile. Evidemment, nous savons bien qu’il n’y pas plus de moches chez les féministes qu’ailleurs, c’est statistique. Mais pour ceux qui en douteraient encore (le tweet pertinent de @lapin_blanc a été retweeté 8 fois) Les Martiennes vous prouvent, en images, qu’on peut être belle et féministe. Petit tour d’horizon de l’ancienne et la nouvelle génération…

Lire la suite

La slutwalk est-elle exportable dans tous les pays ?

8 Juil
Slutwlak in Newcastle

Slutwalk en Angleterre - Crédits: Ben Ponton Flikr: cc

Depuis le mois d’avril, les slutwalks se multiplient à travers le monde, du Canada à l’Australie en passant par le Brésil et l’Angleterre. Fin juillet, c’est la ville de New Dehli qui se prépare à accueillir un défilé d’Indiennes court vêtues. Mais dans un pays peu connu pour l’émancipation de ses femmes, la marche prend une tout autre dimension, et l’appellation de slut (salope, en français dans le texte) fait déjà scandale. Lire la suite