Tag Archives: Jill Abramson

Les 10 Martiennes de l’année

29 Déc

A notre tour de publier notre top 10 des femmes 2011. Mais pas de panda ni d’Anne Sinclair chez nous. (Pour les deux du fond qui n’ont pas suivi, le site Terrafemina a placé Madame DSK en tête de son classement des femmes de l’année tandis que la BBC a carrément intégré un panda dans le sien). Pour clore cette année riche en actu et en débats féministes, voici notre sélection des dix Martiennes qui ont marqué 2011 par leur engagement, leur action en faveur des femmes ou tout simplement leur parcours exemplaire. Un choix subjectif et totalement assumé.

Lina Ben Mhenni, blogueuse tunisienne

Lina Ben Mhenni

Crédits Jilliancyork

Parce qu’elle a été aux premières loges de la révolution du jasmin, via son blog A Tunisian Girl. Et parce qu’elle a failli avoir le prix Nobel de la Paix à 28 ans. Parce qu’enfin, elle incarne la jeunesse tunisienne, qui a renversé une dictature vieille de 30 ans mais qui ne sait pas très bien de quoi demain sera fait.

Angela Merkel, chancelière allemande

Angela Merkel

Crédits Parlement européen

Parce que depuis le début de la crise, la patronne c’est elle. On ignore combien de A on aura encore en 2012, mais peu importe, on fera tout ce qu’Angela dira. Après tout Forbes l’a bien élue femme la plus puissante du monde.

Clémentine Autain, intellectuelle féministe

Clémentine Autain

Crédits Alain Bachellier

Parce que, tout au long de l’affaire DSK, ses interventions furent pertinentes. A 38 ans, cette militante de la première heure a abondamment repris la parole sur la question du viol en 2011 et a publié un livre Un beau jour… combattre le viol.

Aung San Suu Kyi, femme politique birmane

Aung San Suu Kyi

Crédits Prachatai

Parce qu’elle inspire les studios de cinéma, mais surtout parce qu’après 20 ans de résidence surveillée, l’opposante n°1 à la dictature militaire birmane revient dans le jeu politique de son pays : son parti (LND) sera en lice lors des élections de 2012 et devrait jouer un rôle essentiel si la démocratie était rétablie en Birmanie.

Jill Abramson, rédactrice en chef du New York Times

Jill Abramson

Crédits Twitter

Parce qu’elle a été la première femme à devenir rédactrice en chef du prestigieux New York Times. Si cela avait été un homme, personne ne se serait étendu sur sa nomination ni sur son solide parcours dans la presse qui la rend plus que légitime. Mais justement, c’est une femme.

Dilma Rousseff, présidente du Brésil

Dilma Rousseff

Crédits Blog do Planalto

Parce que la première année de son mandat à la tête du Brésil a été marquée par des mesures favorables aux femmes. En faisant de la lutte contre la misère sociale sa priorité, elle a rappelé qu’au Brésil, les premières victimes de la pauvreté, de l’analphabétisme et de la violence étaient les femmes.

Mana Al Sharif, Saoudienne au volant

Manal Al Sharif

Crédits Manal Al Sharif

Parce qu’en bravant l’interdiction faite aux Saoudiennes de conduire, cette anonyme est devenue célèbre. Emprisonnée quelques jours pour avoir posté une vidéo d’elle au volant, elle a suscité un tel mouvement de soutien que le pouvoir saoudien a baissé sa garde envers les conductrices illégales et s’est engagé à accorder le droit de vote aux femmes… en 2015.

Irène Frachon, pneumologue anti-Mediator

Irène Frachon

Crédits Lalibertedelesprit.org

Parce qu’après des années à dénoncer la dangerosité du médicament Mediator, ce médecin  voit enfin son combat reconnu. Tout d’abord à travers une batterie de réformes adoptées cette année et  visant à améliorer la sécurité des patients. Mais aussi à travers la tenue d’un procès qui se déroulera courant 2012.

Lara Logan, reporter en Egypte

Lara Logan

Crédits k-ideas

Parce que cette journaliste américaine a brisé un tabou en racontant publiquement son agression sexuelle place Tahrir, au lendemain de la chute d’Hosni Moubarak. Depuis, deux autres consoeurs ont à nouveau été agressées dans les mêmes circonstances.

Riley, révoltée des jouets

Riley on marketing

Crédits youtube

Parce qu’après l’orgie de cadeaux de Noël, la vidéo de cette gamine protestant contre le diktat du rose et des princesses au rayon jouets est carrément jouissive. Et parce qu’on se dit que la relève est déjà assurée.

Myriam Levain

Revue de web du 3 juin 2011

3 Juin

Chaque jour (ou presque), une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

Jill Abramson

Jill Abramson Crédits: New York Times

Jill Abramson, première femme à diriger le New York Times

160 ans, il aura fallu attendre 160 ans pour qu’une femme prenne enfin la tête du prestigieux New York Times. Si l’annonce est saluée par la profession, Jill Abramson, la principale intéressée, a comparé sa nomination « à une ascension au paradis ».  A 57 ans, sa carrière est pour le moins exemplaire. Mais comme nous l’expliquions déjà dans un précédent post, les femmes se font rares dans les postes de direction de la presse d’information américaine, à l’exception notable de Tina Brown et d’Arianna Huffington. Et en France (dans la presse), le bilan est vite fait. Mises à part la presse people et la presse féminine, peu de femmes dirigent des grands journaux. On peut seulement citer Dominique Quinio à La Croix et Sylvie Bommel, rédactrice en chef déléguée de Géo, ou Valérie Decamp, ancienne rédactrice en chef de Métro, aujourd’hui directrice générale de La Tribune. Pour tout savoir sur Jill Abramson, à lire dans le New York Magazine, sur Slate.com ou en français ici.

Les féministes toutes coupables?

La rengaine est ancienne. Les féministes accuseraient les hommes de tous les maux. Ce discours caricatural, on pouvait l’entendre mercredi soir sur Europe 1 dans l’émission de Pierre-Louis Basse, avec son titre explicite Harcèlements sexuels: les mecs tous coupables?. Dans une confusion savamment entretenue, le présentateur ne prenait vraiment pas au sérieux les témoignages de ses invitées. Michela Marzano, professeur de philosophie à l’université Paris Descartes racontait notamment les avances insistantes étant étudiante de l’un de ses directeurs de thèse. Une émission pour le moins irritante qui sonne comme une piqure de rappel. Il est difficile de faire entendre sa voix, lorsqu’on dénonce des abus, des harcèlements ou plus généralement d’une situation d’injustice, sous peine de passer rapidement pour des « puritaines », « gardiennes de la morale ». A écouter avec attention ici.

Pourquoi n’a-t-elle pas porté plainte

Cité dans la revue de presse de France Inter ce matin, le témoignage sur Rue89 de Laure TA, explique beaucoup sur le viol et sur la difficulté pour une victime de porter plainte. La jeune femme explique qu’elle a longtemps été rongée par la honte et la culpabilité. A lire absolument.