Tag Archives: mariage

Revue de web du 12 mai 2011

12 Mai

Chaque jour, une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

bridesmaids poster

Bridesmaids crédits: DR

Bridesmaids, la version féminine de Very Bad Trip

Humour potache, sans complexe, très ancré dans la réalité, si ces trois éléments font la recette des comédies à succès américaines, Bridesmaids devrait remporter un franc succès. A une différence près, les héros sont … des héroïnes. Car les bridesmaids, en anglais, ce sont les demoiselles d’honneur. Et à chaque mariage, elles sont toujours une floppée. L’ ambition du réalisateur:  briser les tabous d’une comédie classique, en mettant en scène des femmes. A lire ici.

Quand les réacs se mettent au « féminisme »

Le féminisme est tellement in que tout le monde s’en réclame. Quitte à vider totalement le terme de son sens. Rue 89 et Les Nouvelles News passent en revue ces pseudo-féministes pour qui la femme est avant tout la moitié de l’homme. Pour lire la suite…

Le « viol correctif » pour remettre les lesbiennes dans le droit chemin

En Afrique du Sud, de plus en plus de lesbiennes sont victimes de « viol correctif », censé les punir d’avoir dévié ou de s’être comportées « comme des hommes ». Contaminées par le sida, tabassées, et parfois tuées, elles ne trouvent que très peu de soutiens auprès des autorités, dans un pays encore très misogyne. Un reportage à lire ici.

Revue de web du 8 mai 2011

8 Mai

Chaque jour, une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

Tina Brown

Tina Brown, crédits: priceyeah Flikr: cc

Tina, l’incontournable

Tina Brown, (avec Arianna Huffington)  est un géant des médias américains, l’une des rares femmes à la carrière impressionnante. Le New York Times lui accorde un long dossier, intitulé « Tina Brown veut toujours créer le buzz ». Le journal revient sur sa carrière spectaculaire. « Elle est connue depuis l’université, » dit-on d’elle. Retour sur la création du site The Daily Beast, il y a trois ans et la fusion avec le magazine Newsweek. A lire ici.

Mariage = prostitution?

Dans un article polémique, Gaëlle-Marie Zimmermann, journaliste indépendante spécialisée en psycho-sexo, compare le mariage à la prostitution. Elle explique que les mariés signent un contrat, dans lequel ils acceptent implicitement d’avoir des relations sexuelles. Cet article à contre-courant et provocateur attire l’attention. Que l’on soit pour ou contre le mariage, cet article banalise la prostitution. Il oublie que le viol conjugal est un crime en France depuis 1992. (Le devoir conjugal a d’ailleurs été aboli en 1990). Dans un mariage, personne n’est obligé d’avoir des relations sexuelles. Cela remet en question cette l’argumentation à lire  sur Slate.

Jean Tigana, sa fille et les Girondins

C’est la nouvelle choc du football. Jean Tigana, entraîneur des Girondins a annoncé sa démission. Cette actualité sportive s’explique par les résultats décevants du club. Mais  pas seulement. L’une des raisons invoquées par Jean Tigana? L’agression de sa fille de 16 ans dans les tribunes le 6 mai dernier . Sud Ouest revient sur l’évènement.



Le syndrome de la princesse

30 Avr
Le mariage du siècle de Kate Middleton et le Prince William

Le mariage du siècle de Kate Middleton et le Prince William (capture)

Trois heures de mariage princier en direct ! Des émissions spéciales et plein de tenues à commenter… moi qui suis particulièrement fan des soirées Nouvelle Star et autres visionnages collectifs de Pretty Woman, j’aurais dû me réjouir de cette occasion unique qui s’offrait à moi de tout commenter en m’empiffrant de bouffe anglaise. Parce qu’en plus, j’avais le privilège de pouvoir faire ça au bureau : pour la presse entière, ce mariage royal était l’équivalent de la réunification allemande ou de l’élection d’Obama, un truc qui n’arrive qu’une fois dans le siècle et qu’on se doit, professionnellement, de suivre en direct. Et pourtant, impossible de me passionner pour la robe de Kate, pour la liste des invités, ni pour le voyage de noces des tourtereaux. Probablement parce que toutes ces heures de direct, je les connaissais déjà par cœur grâce à Sissi, Cendrillon et compagnie. Et peut-être parce que justement cette fascination pour les princesses, à laquelle je n’ai pas échappé quand j’étais gamine, a tendance aujourd’hui à profondément m’agacer. Lire la suite