Tag Archives: slutwalk

Défense de la minijupe

14 Sep
Défense de la minijupe

Crédits JPott

 

 

Une fois de plus la minijupe se retrouve au centre du débat. A Nogent-sur-Marne, dans le Val de Marne (92), il est question de l’interdire au sein d’un lycée, ainsi que les débardeurs et les décolletés plongeants. Le motif: en classe, une tenue correcte est exigée. Une fois de plus, ce sont les femmes qui sont le curseur de la décence du groupe.

Lire la suite

Les sexistes ne prennent pas de vacances

7 Août
Alain Gérard Slama Flickr: cc crédits: fondapol / Photo prise le 6 novembre 2009

Alain Gérard Slama Flickr: cc crédits: fondapol / Photo prise le 6 novembre 2009

Cette remarque aurait pu passer inaperçue. Dans l’émission sur RTL On refait le monde, le professeur et chroniqueur Alain-Gérard Slama se lâche dans la cinquième minute. L’objet de son courroux: la nouvelle loi sur le harcèlement sexuel. Il dénonce en effet le « harcèlement », dont il est, lui, victime dans la rue. Il parle bien sûr  « du harcèlement visuel » en ce chaud mois d’août, à savoir « ce que je vois dans la rue », c’est-à-dire « les jupes courtes ».

Lire la suite

Revue de web du 29 juillet 2011

29 Juil

Chaque jour (ou presque), une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

Les filles n'aiment PAS le rose

Crédits: Marionzetta Flikr: cc

Rose ….ou pas

Les filles aiment le rose, les garçons préfèrent le bleu? Faux! Ce cliché serait inexact. Le rose aurait pour effet de… repousser les femmes, et non de les attirer. Ce ne serait pas la couleur qui serait en cause, mais bien ce qu’elle véhicule. « Cette ‘caractéristique du genre féminin’ déclencherait même une ‘réponse défensive’ parmi ces dames », explique-t-on dans Le Matin. A lire ici

Les blogs politiques dominés par les hommes ?

Le blogging politique serait surtout masculin : c’est la conclusion à laquelle arrive une étude sur la blogosphère publiée sur le site owni.eu. Un constat remis en cause par plusieurs blogueuses, qui regrettent que les blogs féministes ne soient pas considérés comme politiques. En tant que Martiennes, nous ne pouvons qu’être d’accord: parler des femmes ne se résume pas à parler chiffons, bien au contraire! Article à lire ici.

Pas d’unanimité pour les slutwalks

Depuis leur création, les slutwalks ont fait couler beaucoup d’encre. Chez les féministes, elles ont aussi créé le débat. Dans le camps des contre, on trouve Rebecca Traister, auteur de Big Girls Don’t Cry: The Election That Changed Everything for American Women –en français Les grandes filles ne pleurent pas: l’élection qui a tout changé pour les femmes américaines. Cette dernière montre comment la dernière élection présidentielle américaine a marqué un tournant dans l’histoire des femmes politiques américaines. Concernant les slutwalks, Rebecca Traister estime que les jeunes féministes font fausse route.  A lire ici sur le New York Times.

La slutwalk est-elle exportable dans tous les pays ?

8 Juil
Slutwlak in Newcastle

Slutwalk en Angleterre - Crédits: Ben Ponton Flikr: cc

Depuis le mois d’avril, les slutwalks se multiplient à travers le monde, du Canada à l’Australie en passant par le Brésil et l’Angleterre. Fin juillet, c’est la ville de New Dehli qui se prépare à accueillir un défilé d’Indiennes court vêtues. Mais dans un pays peu connu pour l’émancipation de ses femmes, la marche prend une tout autre dimension, et l’appellation de slut (salope, en français dans le texte) fait déjà scandale. Lire la suite

Revue de web du 25 mai 2011

25 Mai

Chaque jour (ou presque ), une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

SlutWalk Boston 2011

SlutWalk Boston 2011 Crédits: tankgirlrs Flikr: cc

La marche des salopes

Des manifestations féministes d’un nouveau genre ont fait leur apparition au Canada, aux Etats-Unis, en Angleterre et depuis dimanche en France. Il s’agit des slutwalks, autrement dit les marches des salopes. Ces défilés d’un nouveau genre s’attaquent à l’idée (reçue), selon laquelle une femme agressée ou violée  l’a cherché en s’habillant de manière provocante. Ces marches ont déjà créé le débat chez les féministes, qui s’interrogent sur ces nouvelles formes de manifestations. L’occasion donc de s’habiller (ou pas), sans aucun jugement de valeur. A lire sur les Inrocks.com

Une petite histoire du clitoris
Le 6 juin prochain, la campagne Osez le Clito  sera lancée par Osez le féminisme ! A l’aide de dessins et de photos, l’association souhaite montrer au grand jour l’organe féminin indissociable du plaisir, autour duquel règnent encore de puissants tabous. En attendant cette campagne choc, Agnès Giard retrace l’histoire du clitoris ici.

Mari de…

Il y avait les femmes de candidats et les Premières dames. Au Pérou, Mark Villanella, est peut-être, et pour la première fois dans l’histoire du pays, le prochain « First Gentleman« . Son épouse Keiko Fujimori est en tête dans les sondages pour remporter la présidentielle péruvienne, le 5 juin prochain. Fille de l’ancien président Alberto Fujimori, condamné à plus de 25 ans de prison pour violations des droits de l’homme, elle compte sur la popularité de son époux, surnommé par la presse « The Jersey Boy« . A lire ici.