Tag Archives: Tristane Banon

Tristane Banon est-elle féministe?

2 Déc
Tristane Banon est-elle féministe

Crédits Alain Bachellier

Tristane Banon est-elle féministe? En voilà une bonne question. Depuis qu’elle est entrée sur la scène médiatique, elle a fait des violences faites aux femmes son nouveau combat. Il faut reconnaître qu’il fut difficile, dans un premier temps, d’envisager la jeune femme dans la peau d’une militante. L’ex-habituée de chez Castel, plus connue pour ses liaisons sulfureuses que pour ses prises de position radicales a encore bien du mal à se défaire de sa réputation d’intrigante germanopratine. Même maintenant que le Parquet de Paris a reconnu que DSK l’avait agressée sexuellement.

Lire la suite

Revue de web du 30 septembre 2011

30 Sep

Chaque jour (ou presque), une martienne vous envoie ses liens préférés. Anodins, engagés, révoltants, les articles sont choisis avec soin, essentiellement en français, mais parfois en anglais ou en espagnol…

Gisele Bündchen

Gisele Bündchen, crédits: Bob Bekian Flickr: cc

Gisèle Bündchen, féministe?

Probablement pas. Celle qui est réputée pour être la première mannequin au monde à être devenue milliardaire s’est attirée les foudres du gouvernement de Dilma Roussef. En cause? Une publicité pour sous-vêtements qui véhicule de nombreux stéréotypes machistes, dénonce-t-on. Le pitch est simple: pour apaiser la colère de son mari (après avoir accidenté sa voiture, bloqué sa carte de crédit, ou invité sa mère à vivre avec le couple), Gisèle Bündchen lui annonce ces nouvelles en sous-vêtements. Le slogan est d’une redoutable efficacité: « Vous êtes brésilienne, servez-vous de votre charme ». A lire dans le Guardian

Une femme, prix Nobel de la paix?

A une semaine de la remise du prix Nobel de la paix, Les Nouvelles News spéculent sur l’heureux ou l’heureuse élue. Le site propose une liste de femmes pressenties pour obtenir le précieux sésame. Rappelons qu’elles sont seulement une petite douzaine à avoir obtenu cette récompense, depuis sa création au début du 20e siècle. Les deux dernières sont l’Iranienne Chirine Ebadi en 2003, et la regrettée Wangari Muta Maathai en 2004. A lire ici.

Les « vrais » et les « faux viols »

L’article date de trois jours déjà, mais il méritait d’être dans la revue de web.  C’est une réponse à une tribune publiée sur Rue89, intitulée « Victime de viol, je suis dégoutée par la mascarade de Tristane Banon », qui distingue le viol subi dans un parking, le « vrai viol », « la vrai victime », à la mascarade de cette « femme qui ne voit qu’elle » (sous-entendu Tristane Banon). Slate propose un état des lieux d’un phénomène qui nourrit les fantasmes, mais dont on sait finalement peu de choses. Il n’y a pas un seul type de viols, mais bien des viols, qui pour beaucoup se déroulent dans la sphère privée.  A lire ici.