Les femmes et le ménage, une grande histoire d’amour ?

13 Mai

JpegDepuis les princesses Disney, fans du ménage, comme Blanche-Neige qui chante en nettoyant la maison des sept nains en échange du gite et du couvert, ou Cendrillon, qui fait aussi des vocalises en récurant le sol de la demeure familiale, un vieux stéréotype persiste : les femmes seraient douées pour les tâches ménagères. Mieux, elles adoreraient ça ! Le pire ? C’est qu’en 2015, beaucoup en sont persuadés. Valérie Pécresse et Ségolène Royal en tête.

Le 11 mai dernier, c’est au détour d’une interview que Valérie Pécresse a attiré l’attention des médias avec une petite phrase qui aurait pu passer totalement inaperçue. La tête de liste UMP à la présidence de la région Ile-de-France, en pleine opération médiatique à Aulnay-Sous-Bois, a lancé à son équipe : « Il faut une femme pour faire le ménage », ce à a quoi répondait naïvement un militant: « Bravo ». Comme le note les Inrocks, ce n’est pas la première fois qu’une femme politique file cette métaphore. Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste en 2011, déclarait « Et ce n’est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage. Un bon coup de balai, et hop ! ». Et la culture n’est pas en reste. En février 2013, pour la rentrée de la Comédie-Française, son administratrice générale de l’époque, Muriel Mayette, avait joué dans un clip promotionnel d’Étienne Chatiliez. On la voyait nettoyer les sièges, préparer la salle de théâtre, passer l’aspirateur, pendant qu’une voix off annonçait la rentrée. L’idée était bien sûr de jouer sur l’humour et le second degré. Mais le stéréotype de la ménagère fatigue. Il est déjà si fort dans les publicités. Lorsqu’une femme incarne une super héroïne, c’est d’abord lorsque sa mission est de récurer les toilettes ou d’acheter du PQ. D’ailleurs, tous les produits d’entretien ciblent presque exclusivement les femmes.

Ces images sont en effet gênantes à deux égards. D’abord, sous couvert d’humour, on rit encore et toujours aux dépens des femmes. Surtout, on entretient des stéréotypes néfastes. Ensuite, ces derniers décrédibilisent les femmes de pouvoir. Comment, dans ces conditions, incarner la force et l’autorité, quand les femmes politiques ou à responsabilités, rappellent elles-mêmes qu’elles sont avant tout de bonnes ménagères, ou comme l’a fait Hillary Clinton de « bonnes grands-mères ». Une question lancinante revient: si les femmes sont accaparées par les tâches ménagères et domestiques, comment arrivent-elles à s’épanouir dans leur vie professionnelle ? N’oublions pas que les femmes consacrent 3h26 à ce type d’activités contre 2h pour les hommes. C’est considérable. Si ces charges ne reposent que sur elles, c’est bien sûr injuste, mais cela renforce les inégalités professionnelles. Les hommes doivent apprendre à partager le pouvoir et le ménage. Et cela passe aussi par les idées reçues et les caricatures. Car un homme peut aussi donner un bon coup de balai au propre comme au figuré.

Charlotte Lazimi

 

Publicités

2 Réponses to “Les femmes et le ménage, une grande histoire d’amour ?”

  1. oxfordienne mai 13, 2015 à 6:06 #

    Bien dit ! Un bon coup de balais dans les clichés machistes ne serait pas de trop 😉 et pour le coup, les hommes peuvent s’y mettre aussi.

  2. bender mai 18, 2015 à 4:15 #

    Ca me fait penser que dans le film Don Jon le personnage principal (un homme)adore faire le ménage et est même fier du résultat sur son appartement. Et celà n’est pas dénigré dans le film en lui-même.
    Comme quoi il y a encore de l’espoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :