Plus martiennes que jamais!! #HappyBirthday

24 Avr

Les MartiennesIl y a deux ans, jour pour jour, nous lancions Les Martiennes, notre blog féministe. Notre objectif: dénoncer le sexisme ordinaire, les propos et attitudes misogynes, ainsi que la faible présence de femmes dans la plupart des sphères de pouvoir. Nous souhaitions réhabiliter le mot féminisme, souvent mal compris. Le constat aujourd’hui ? Tout est malheureusement toujours d’actualité. Les femmes doivent encore se battre pour « tout avoir » sans être jugées. Difficile en effet d’avoir une vie professionnelle et personnelle épanouie sans culpabiliser et sans qu’on ne leur demande « qui va garder les enfants ? ». Rappelons qu’elles ne sont que 26% à l’Assemblée nationale. Autre constat: elles sont surtout les premières à être touchées par la précarité. En effet, 70% des personnes qui vivent sous le seuil de la pauvreté sont… des femmes. Elles représentent aussi 80%  des temps partiels, souvent subis. Conséquence directe : elles n’ont pas un salaire décent. Et les inégalités ne s’arrêtent pas là : les femmes ont en moyenne des retraites deux fois inférieures à celles des hommes. Sans oublier, qu’à compétence égale, elles gagnent en moyenne 27% que leurs homologues masculins. En termes de répartition des tâches ménagères et de la garde des enfants, les femmes s’en chargent essentiellement. Ces chiffres qu’on nous assène le 8 mars et qu’on oublie le lendemain sont à donner le tournis.

2013, c’est aussi l’émergence en France des « masculinistes », un mouvement venu du Québec, qui considère que les femmes n’ont plus à se battre. Les nouvelles victimes de la société seraient… les hommes. Plus de domination masculine, mais une domination féminine… Leurs revendications : les hommes n’auraient injustement pas la garde partagée de leurs enfants au profit de mères toutes-puissantes. Ils seraient victimes de « paternité  imposée » et seraient massivement victimes de viols et de violences conjugales. En dépit des chiffres inexacts qu’ils assènent et du principe de réalité, ce mouvement a réussi à attirer les médias et à faire parler leur cause « contre les bonnes femmes », (comme disait Serge Charnay en descendant de sa grue). A un autre niveau, Eric Zemmour, dont les propos misogynes ne sont un secret pour personne, est toujours invité dans les médias, sans subir de vraie contradiction.

Heureusement, cette nouvelle année fut aussi riche avec le renouveau d’un débat sur le féminisme, suscité par l’arrivée en France des Femen, mais aussi les actions de la Barbe, qui dénonce un « entre-soi » masculin. Clémentine Autain a réussi à lancer une grande mobilisation pour dénoncer le viol. Et mai 2012, c’est également la création d’un ministère du Droits des femmes et un premier gouvernement paritaire. Hier était aussi votée une loi historique, qui autorise enfin le mariage de couples homosexuels. Le débat a permis notamment de réfléchir sur le concept de maternité, de paternité et de parentalité, bouleversant des schémas traditionnels et remettant en cause nombre de stéréotypes.

Le chemin à parcourir est encore long, contrairement aux déclarations de la journaliste américaine Hanna Rosin, qui considère que « tout est acquis »  pour les femmes. Ce n’est pas « la fin des hommes », comme elle titrait son dernier (mauvais) livre. Les combats pour l’égalité sont encore nombreux. Ne nous leurrons pas, rien n’est encore gagné! Alors, un très joyeux anniversaire à toutes les martiennes et tous les martiens qui nous suivent! Un mot d’ordre: soyons plus martienne que jamais!

Charlotte Lazimi

Advertisements

2 Réponses to “Plus martiennes que jamais!! #HappyBirthday”

  1. Gentleman W avril 24, 2013 à 1:51 #

    Oh que vos articles sont justes, si bien écrits, si bien argumentés, je les partage autour de moi, je recommande vos écrits, car oui le débat, le combat, la vie pour une réelle égalité est encore loin d’être naturel, plus qu’acquis.

    Je rêve, je souhaite que la réalité rejoigne ce rêve, d’un monde qui revoit ses valeurs, et positionne les évolutions professionnelles, les horiares, les tâches ménagères, et plus globalement la liberté des femmes. Vivre libre avec sa mode, ses choix de vie, son salaire égal, ses activités annexes, sa sexualité, ses amours !

    Et pour le livre, j’avais lu les critiques des magazines féminins (mais ont-ils vraiment lu au-delà du communiqué de presse, j’en doute), puis j’ai perdu le temps de le lire. Voici mon avis, proche du vôtre.
    http://www.nylon-volupte.com/article-livre-the-end-of-men-116409330.html

    Bravo encore pour ce blog si vrai !

  2. Euterpe mai 3, 2013 à 4:51 #

    Bon anniversaire à vous ! Votre résumé de ces deux années écoulées comme souvent les rétrospectives est très riche d’enseignement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :