Les Martiennes fêtent leurs quatre ans

22 Avr
Instagram Beyonce

Instagram Beyonce

Cela fait quatre ans que nous avons lancé un jour d’avril 2011 le blog les Martiennes. Quatre ans  pour dénoncer, remarquer, signifier certaines dérives et injustices à l’égard des femmes. Quatre ans pour traquer le sexisme, les discriminations, les stéréotypes, les inégalités. Avons-nous vraiment progressé en matière de droits des femmes ?

Les défis sont de taille. D’un côté, le sort des femmes n’a jamais été aussi dramatique, que ce soit au Nigéria entre les mains de Boko Aram, un an après l’enlèvement des lycéennes de Chibok, ou sous l’égide de l’auto-proclamé ISIS qui transforme, entre autres, les femmes Yazidies en esclaves sexuelles. De l’autre, une femme, Hillary Clinton, a peut-être une vraie chance de devenir la prochaine et première présidente des Etats-Unis. Une avancée historique en 216 ans de démocratie. Il était temps. Rappelons qu’en France, après cinq républiques, et un droit de vote pour les femmes obtenu il y a 71 ans, aucune femme n’a jamais encore été  élue à ce poste et seule Ségolène Royal a été proche d’y parvenir.

Et pourtant, les préjugés à l’égard des femmes n’ont jamais été aussi forts. Hillary Clinton en a aussi fait les frais le 13 avril dernier de la part…d’une femme. En effet, Cheryl Rios, femme d’affaire à succès, s’est inquiétée de la candidature d’Hillary Clinton à la présidence américaine, annoncée la veille. « On n’a PAS besoin d’elle, car elle n’est pas la bonne personne pour diriger notre pays. Mais plus important encore : une femme ne devrait pas devenir présidente. Laissons les ‘haters’ venir… mais avec les hormones qui sont les nôtres, on ne devrait pas pouvoir être en capacité de commencer une guerre », a-t-elle écrit sur son compte facebook. Ces propos ont immédiatement fait scandale. Mais ce qu’il faut noter c’est qu’ils sont dits et répétés sans complexe en 2015, par une femme qui plus est. Peut-être que si Hillary Clinton arrive à s’imposer comme candidate et héritière de Barack Obama, le futur dans le pays pour les femmes serait plus clément. Aux Etats-Unis par exemple, l’IVG n’a jamais été aussi menacé.

Cette année a aussi vu émerger une nouvelle expression du féminisme, appelé parfois « pop féminisme » , revendiqué cette fois par des stars comme Beyonce Knowles, Zooey Deshanel, Taylor Swift ou Emma Watson. Ces dernières font parties des femmes les plus puissantes ou les plus populaires du monde. On pourrait penser qu’elles sont à l’abri du sexisme ou des inégalités. Mais si elles prennent aujourd’hui fait et cause pour l’égalité, c’est probablement parce qu’à leur niveau aussi, elles souffrent de sexisme et de discrimination. Leur engagement a du sens, car il déringardise et rend glamour le féminisme, encore très incompris aujourd’hui. Ces derniers temps après la sortie idiote de Sophie de Menthon sur le harcèlement de rue qui serait « plutôt sympa », on remarque que beaucoup ont heureusement gardé leur capacité d’indignation sur les réseaux sociaux. Et c’est tant mieux ! Il y a encore quelques années, le harcèlement de rue ne posait pas problème, faute souvent d’en avoir conscience. Être sifflée, agressée, ennuyée était finalement banal. Aujourd’hui, et surtout depuis les vidéos de 2013 et de 2014, pour montrer ce « harcèlement », la question a fait son entrée dans le débat public. Espérons que pour les cinq ans des Martiennes, nous ayons avancé sur l’égalité salariale, la taxe des femmes révélée et dénoncée en France par le collectif Georgette Sand, l’accès à l’IVG, les combats contre les viols et violences faites aux femmes ou encore contre le harcèlement de rue, l’émergence des femmes dans les sphères de pouvoir économique et politique et aux plus hauts niveaux des entreprises. Au travail . We can do it !

Charlotte Lazimi

Publicités

2 Réponses to “Les Martiennes fêtent leurs quatre ans”

  1. bender avril 22, 2015 à 3:54 #

    Je ne pense pas que votre illustration de Beyonce soit un bon choix. Même si elle se présente comme féministe il suffit de regarder ses clips pour être convaincu du contraire.
    Car elle y met en avant sa plastique d’une manière assez grossière.

  2. Marion B. avril 29, 2015 à 9:35 #

    ô rage ô désespoir ô sexisme ennemi :

    http://www.mercialfred.com/deshabillez-la-implicite-merci-alfred.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :